top of page
Rechercher

Ostéopathie : une solution pour le syndrome des jambes sans repos ?

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) est un trouble chronique qui se caractérise par des impatiences, picotements, fourmillements, tiraillements et douleurs dans les membres inférieurs. Ces sensations désagréables surviennent généralement au repos, en particulier lors de la phase d'endormissement, ce qui peut entraîner de sérieux troubles du sommeil. Face à ces manifestations handicapantes, l'ostéopathie semble être une solution intéressante pour soulager les personnes concernées. Mais en quoi consiste cette approche thérapeutique et comment agit-elle sur le SJSR ?



L'ostéopathie : qu'est-ce que c'est ?


L'ostéopathie est une médecine manuelle, non invasive, qui vise à rétablir l'équilibre global du corps humain. Elle repose sur le principe selon lequel toutes les structures du corps sont interdépendantes et que leur bon fonctionnement est essentiel à notre santé. Ainsi, lorsque l'une de ces structures est perturbée, cela peut avoir des répercussions sur l'ensemble de l'organisme et entraîner divers maux et dysfonctionnements.



Les techniques ostéopathiques


Pour rétablir cet équilibre, l'ostéopathe utilise différentes techniques manuelles, telles que la mobilisation articulaire, la manipulation vertébrale ou encore le travail sur les fascias et le système nerveux. Ces techniques permettent de libérer les tensions accumulées, d'améliorer la circulation sanguine et lymphatique et de favoriser le bon fonctionnement des organes internes.



L'ostéopathie face au syndrome des jambes sans repos


Si l'ostéopathie est souvent sollicitée pour traiter des affections musculo-squelettiques, telles que les douleurs dorsales ou les troubles articulaires, elle peut aussi être utile dans la prise en charge du SJSR. En effet, cette approche thérapeutique agit sur plusieurs aspects susceptibles d'influencer la survenue et l'intensité des manifestations liées à ce syndrome.



La détente musculaire et nerveuse


Comme mentionné précédemment, l'ostéopathe travaille notamment sur les muscles et les nerfs de ses patients. Or, on sait que le SJSR trouve souvent son origine dans une hyperexcitabilité des voies nerveuses, responsables de la motricité des membres inférieurs. Ainsi, en aidant à détendre ces structures, l'ostéopathie peut contribuer à diminuer les sensations désagréables ressenties par les personnes atteintes de ce trouble.



L'amélioration de la circulation sanguine


Par ailleurs, il semblerait qu'une mauvaise circulation sanguine puisse également être impliquée dans la genèse du SJSR. Les techniques ostéopathiques permettant d'améliorer cette circulation, elles peuvent participer à la réduction des impatiences, fourmillements et autres manifestations caractéristiques du syndrome.



Des études encourageantes


Si les connaissances actuelles sur le SJSR et ses mécanismes d'action restent encore limitées, plusieurs études suggèrent que l'ostéopathie pourrait être bénéfique pour les personnes souffrant de ce trouble. Ainsi, une étude publiée en 2014 dans la revue "Complementary Therapies in Medicine" rapporte que les patients ayant bénéficié d'un traitement ostéopathique ont vu leurs symptômes significativement diminués, tant en termes d'intensité que de fréquence.

Une autre étude réalisée en 2016 par des chercheurs italiens confirme ces résultats positifs. Dans cette recherche, les participants atteints de SJSR ont été divisés en deux groupes : un groupe recevant des séances d'ostéopathie et un groupe témoin ne suivant pas de traitement spécifique. Au terme de l'étude, les personnes ayant bénéficié de l'ostéopathie ont présenté une amélioration significative de leur qualité de vie, avec une réduction des manifestations liées au SJSR.



Comment se déroule une consultation chez un ostéopathe pour le SJSR ?


Lors d'une première consultation, l'ostéopathe va procéder à un interrogatoire approfondi afin de mieux comprendre les antécédents médicaux, les habitudes de vie et les éventuels facteurs déclenchants du SJSR chez son patient. Il réalise ensuite un bilan ostéopathique global, qui lui permet d'évaluer la mobilité et la souplesse des différentes structures du corps (articulations, muscles, fascias, etc.).


Sur la base de ces informations, l'ostéopathe établit un plan de traitement adapté aux besoins de chaque patient. Celui-ci peut comprendre des séances régulières, espacées de plusieurs semaines ou mois, au cours desquelles le praticien va intervenir sur les zones identifiées comme problématiques. Les techniques utilisées varient en fonction des spécificités de chaque cas et peuvent être complétées par des conseils et exercices à mettre en place chez soi.


En résumé, même si davantage de recherches sont nécessaires pour confirmer et préciser ces résultats prometteurs, l'ostéopathie semble être une solution intéressante pour soulager les manifestations du syndrome des jambes sans repos. En agissant sur les causes potentielles de ce trouble, cette approche thérapeutique pourrait contribuer à améliorer considérablement la qualité de vie des personnes concernées.


Si vous rencontrez de syndrome des jambes sans repos ou SJSR, Ostéorive, votre ostéopathe de confiance à Genève et ses alentours, peut vous fournir une solution efficace. N'hésitez surtout pas à entrer en contact avec nous, nous sommes à votre écoute.

739 vues0 commentaire

Comments


bottom of page